Sécurité routière : les voitures radars banalisées feront les 3 x 8

Par Jacques Chevalier
·1 min de lecture
Les voitures radars banalisées des gendarmes et policiers vont être cédées aux sociétés privées et à un seul conducteur qui sera simplement chargé de les conduire.
Les voitures radars banalisées des gendarmes et policiers vont être cédées aux sociétés privées et à un seul conducteur qui sera simplement chargé de les conduire.

Il sera beaucoup plus difficile de les repeindre, de renverser une poubelle dessus ou d'improviser un barbecue tout à côté. Les radars mobiles embarqués dans des voitures banalisées, confiées par l'État à des sociétés privées, sont en effet quasi indétectables par les vandales. Et vont priver du coup les chasseurs de radars, nés des mouvements des Gilets jaunes et des bonnets rouges, de leur sport favori. Voitures de M. Tout-le-Monde ? Peugeot 208, Volkswagen Golf et même Citroën Berlingo de l'administration remis à jour ? ces anonymes pièges à roulettes vont sillonner en nombre les routes de France, et cela à un rythme effréné.

Les associations d'usagers s'en émeuvent à juste titre, car les Français n'ont pas encore conscience de l'ampleur et de la redoutable efficacité de ces véhicules policiers furtifs. Ils sont en effet capables de flasher en croisant ou en se faisant doubler, par exemple en roulant à 75 km/h sur une route à deux voies. Les expériences menées depuis 2018, d'abord en Normandie puis dans d'autres départements ont démontré l'efficacité d'une implacable machine à générer du PV.

« Actuellement, relève le site spécialisé Radar-Auto.com, 83 voitures radars sont en service sur les routes de Normandie, de Bretagne, des Pays de la Loire et du Centre-Val de Loire. Mais depuis janvier 2021, plus de 120 nouveaux véhicules radars privatisés vont être mis en service dans les Hauts-de-France, la Bourgogne-Franche-Comté, la Nouvelle-Aquitaine et le Grand [...] Lire la suite