Sécurité routière : le tour de vis des pouvoirs publics

Au volant, bien voir... et être vu !

Le Comité interministériel de la Sécurité routière (CISR) vient de rendre publiques 18 mesures visant à renforcer la sécurité sur les routes. Celles-ci comportent tout un volet consacré à la lutte contre l'alcool au volant, avec trois mesures phares. La santé en première ligne… Selon le CISR, « en 2009, un tiers des tués sur la route présentait un taux d'alcoolémie supérieur au taux légal. Conduire en état d'alcoolémie multiplie par 8 le risque d'être impliqué dans un accident mortel, et (celui-ci est multiplié) par 14 s'il y a en plus, consommation de cannabis ». Or dans 90% des accidents mortels avec alcoolémie illégale, le taux d'alcool constaté est supérieur à 0,8 g d'alcool par litre de sang. Ces données ont incité le CISR à durcir les sanctions. Celles-ci impliqueront notamment la perte de 8 points (au lieu de 6) sur le permis de conduire pour tout conducteur contrôlé avec un taux d'alcoolémie supérieur à 0,8g/l. Ce qui équivaut à la consommation de 4 doses standard d'alcool environ. Les pouvoirs publics par ailleurs, veulent étendre aux infirmiers la possibilité de procéder à une prise de sang lorsque l'alcoolémie et la présence de stupéfiants sont vérifiées après un contrôle positif. Aujourd'hui, seuls les médecins sont autorisés à effectuer ou faire effectuer ces examens. « Cela désorganise tant les services des urgences des hôpitaux que ceux des forces de l'ordre, qui doivent souvent patienter plusieurs heures avec la personne dépistée, avec un risque de dissipation de la concentration d'alcool », explique le CISR. Enfin, les éthylotest anti-démarrage seront obligatoires dans tous les véhicules de transport en commun de plus de 9 places. L'association Prévention Routière salue le travail du CISR. « Les mesures annoncées aujourd'hui par les pouvoirs publics sont conformes à ce que l'association demandait depuis plusieurs semaines ». Depuis le début de l'année, 144 personnes de plus ont trouvé la mort sur les routes (+ 12,8%) par rapport au 1er (...) Lire la suite sur destinationsante.com


Du mal à suivre une conversation ?
Toucher rectal : mode d'emploi
Hystérie : une névrose encore mystérieuse
Recevez la newsletter de Destination Santé
Accédez à la rubrique Destination Femme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles