Sécurité routière : pas de point retiré pour les « petits excès de vitesse » ?

Sécurité routière : pas de point retiré pour les « petits excès de vitesse » ? (lepoint.fr)

La mesure, qui n’avait pas été annoncée pendant la campagne présidentielle, est à l’étude. Elle vise les excès inférieurs à moins de 5 km/h.

Une réflexion est en cours au sein du ministère de l'Intérieur afin de ne plus retirer de points sur le permis de conduire des automobilistes coupables de « petits excès de vitesse », a appris l'Agence France-Presse mercredi 25 mai auprès de la Place Beauvau. « On va beaucoup moins taper sur les petits excès de vitesse », a indiqué une source au ministère de l'Intérieur.

« L'idée, c'est que vous ne perdez plus un point si vous êtes à 5 km/h au-dessus » de la vitesse autorisée, a ajouté le ministère. Celui-ci prenant le soin de préciser que les amendes sanctionnant ces infractions seraient par contre conservées. Pour l'heure, un dépassement de la vitesse autorisé coûte à un automobiliste entre 68 et 135 euros selon le lieu de l'infraction. En parallèle, un point vous est retiré sur votre permis.

Le permis de conduire et la carte grise seront « également totalement numérisés », a expliqué le ministère, qui espère mettre en œuvre la numérisation d'ici « un an et demi à deux ans ». Pour l'État, l'objectif est clair : garantir que la personne sanctionnée est bien le conducteur fautif et non un tiers, a souligné la Place Beauvau à l'AFP. L'Intérieur souhaite en effet lutter et rendre impossibles les fausses déclarations, certains conducteurs ayant recours à ce stratagème pour éviter le retrait d'un ou de plusieurs points.

À LIRE AUSSI : Routes : le juteux commerce du petit excès de vitesse

Les défenseurs et opposants à la mesure s'écharpent

La piste envisagée par le min [...] Lire la suite

VIDÉO - Sécurité routière: Les Français de plus en plus distraits au volant

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles