Sécurité routière infantile : la France mauvaise élève

·1 min de lecture
Sécurité routière infantile : la France mauvaise élève
![CDATA[]]

La famille s’agrandit. Bébé est né, c’est toute une infrastructure qu’il va falloir adapter. Et il s’agit d’abord de le transporter. Un enfant est vulnérable, surtout en voiture. A priori, ça semble simple. Conduire prudemment, c’est la base, et installer bébé correctement. Maintenant le choix des sièges pour enfant est vaste, leur installation simple, aucune raison que ça se passe mal.
Et pourtant si. La France est un mauvais élève de la sécurité routière infantile. Un très mauvais élève. Elle ne figure qu’au 20
ème rang d’un classement toujours largement dominé par la Norvège et la Suède.

Des chiffres inquiétants

Pour des raisons évidentes, confinement et couvre-feux divers et variés depuis mars 2020, les chiffres récents sont peu parlants. Pourtant, ceux qui sont disponibles sont frappants. Selon la Délégation à la Sécurité Routière...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles