Sécurité routière : la gendarmerie propose des formations gratuites pour retrouver les bons réflexes

Le nombre de personnes décédées en mai sur les routes de France métropolitaine a bondi de 21% par rapport à 2019 , année de référence avant la pandémie . De son côté, la mortalité des conducteurs de deux-roues motorisés a presque doublé en trois ans, passant de 50 à 92 décès.. Par rapport à mai 2021, la hausse est quasi similaire, de 73%. Dans les Alpes-Maritimes, depuis près de 10 ans, l’escadron départemental de sécurité routière, en lien avec la préfecture, organise des journées de sensibilisation.

Des exercices en situation réelle

Une vingtaine de sessions, baptisées "courbes et trajectoires" sont proposées chaque année. À Nice, le premier atelier consiste à travailler sa trajectoire. Encadrés par des motards de la gendarmerie et des bénévoles, une quarantaine de motocyclistes multiplient les exercices tout au long de la journée, d'abord sur un parking public, puis en situation réelle sur la route.

"Lorsque vous avez des intersections, il faut aller voir si on a bien été perçu. Pour les dépassements, je mets mon clignotant. On insiste sur la vitesse parce que dans la globalité des accidents, bien souvent, la vitesse est en cause. On rentre trop rapidement dans un virage et pour en sortir, ça devient plus compliqué", explique au micro d'Europe 1 le commandant de la brigade de gendarmerie motorisée de Nice.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"C'est toujours bien d'avoir une piqûre de rappel"

"L'idée, c'est de pouvoir faire bénéficier un public demand...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles