Sécurité routière : des chiffres "moins favorables qu'ils ne le laissent paraître"

·1 min de lecture

Le nombre de personnes tuées sur les routes de France métropolitaine a baissé de 11,3% en juillet, selon les chiffres de la Sécurité routière publiés jeudi. 291 personnes sont décédées sur les routes contre 328 l'an passé à la même période, soit 37 personnes tuées en moins, avec un trafic qui n'a pas retrouvé le niveau habituel d'un mois de juillet, en raison de la crise sanitaire du Covid-19.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 13 août

Une baisse qui s'inscrit dans le contexte de la crise sanitaire

Le mois de juillet, qui est régulièrement le plus meurtrier de l'année, s'inscrit dans le sillage de la baisse de la mortalité routière depuis mars liée à la réduction drastique des déplacements dans le contexte du confinement. Les décès sur les routes avaient ainsi chuté de façon spectaculaire en mars (-39.6%), en avril (-55,8%), en mai (-15,6%) et en juin (-29,1%). 

Depuis le déconfinement le 11 mai dernier, le trafic remonte progressivement et régulièrement pour atteindre, début juillet, un niveau supérieur d'environ 10% à sa valeur enregistrée en février sans retrouver pour autant le niveau habituel d'un mois de juillet", note la Sécurité routière dans un communiqué.

"Depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, on est face à des chiffres en apparence plutôt favorables puisque le nombre de tués a diminué par rapport à juillet 2019 (-37)", explique David Julliard, adjoint délégué à la sécurité routière du ministère de l'Intérieur, au m...


Lire la suite sur Europe1