Sécurité routière: 2021, année la moins meurtrière sur les autoroutes depuis 20 ans

2021 est l'année la moins meurtrière sur les autoroutes depuis 20 ans (image d'illustration)
2021 est l'année la moins meurtrière sur les autoroutes depuis 20 ans (image d'illustration)

2021 est l'année la moins meurtrière sur les autoroutes depuis 20 ans (image d'illustration)

SÉCURITÉ ROUTIÈRE - Bonne nouvelle pour la sécurité routière. Le nombre de personnes tuées sur autoroute a connu en 2021 son niveau le plus bas depuis 20 ans, selon le bilan annuel de l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (Asfa) publié ce mercredi 27 juillet.

En 2021, 131 personnes ont été tuées sur le réseau autoroutier, soit 4 de plus qu’au cours de l’année 2020 marquée par le confinement mais 23 de moins qu’en 2019, dernière année de référence.

Malgré une année aussi marquée par les restriction sanitaires, rapportée au trafic, 2021 est l’année la moins meurtrière depuis vingt ans, “avec 1,2 accident par milliard de km parcourus”, indique ce rapport.

Les accidents moins causés par la fatigue que par l’alcool

La consommation d’alcool, de drogues et de médicaments au volant apparaît entre 2017 et 2021 comme le premier facteur d’accidents mortels (27,7%). Ces accidents surviennent surtout les week-ends avec des conducteurs masculins de moins de 35 ans. Autres facteurs principaux d’accidents: la somnolence et la fatigue (19,3%), la vitesse (18,5%) et les distracteurs, comme le téléphone, (12,6%).

Les facteurs à l'origine des accidents mortels en 2021 sur les routes.
Les facteurs à l'origine des accidents mortels en 2021 sur les routes.

Les facteurs à l'origine des accidents mortels en 2021 sur les routes.

“Depuis dix ans, ces facteurs d’accidents évoluent de manière différente. Sur cette période, le facteur ‘Somnolence et fatigue’ voit son importance progressivement diminuer dans les accidents mortels”, écrit le rapport, “alors que le facteur ‘Alcool, drogues, médicaments’ augmente sur la période”.

Les conducteurs masculins sont sur-représentés dans les accidents, constate aussi l’étude. “Les conducteurs les plus jeunes (de 18 à 34 ans), qui représentent 19% des conducteurs sur autoroute, sont plus fréquemment impliqués dans les accidents mortels (28%)”, ajoute-t-elle. En outre, le risque d’accident mortel est quatre fois plus élevé la nuit.

L’année 2022 s’annonce déjà plus meurtrière

De son côté, l’année 2022 a mal commencé. 75 personnes ont été tuées sur les autoroutes au 1er juin, soit une progression de 46% sur un an, explique à l’AFP Christophe Boutin, délégué général de l’ASFA.

“On voit la progression du facteur drogue, alcool et médicaments, donc de comportements intentionnels dangereux que l’on explique par un relâchement et c’est très préoccupant”, alerte M. Boutin.

Du côté des équipes en intervention, 126 accidents ont été répertoriés en 2021 et 12 agents ont été blessés. Quatre agents ont été tués depuis le début de l’année 2022.

Ces chiffres de l’Asfa, qui regroupe les concessionnaires privés gestionnaires de 9.180 des 12.000 kilomètres d’autoroutes françaises, épousent ceux de l’ensemble du réseau routier de métropole, qui a aussi enregistré en 2021 un plus bas avec 2.944 décès.

À voir également aussi sur le Huffpost: Cet atterrissage d’urgence d’un avion sur une autoroute aurait pu vraiment mal tourner

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles