Sécurité routière : des éthylotests bientôt obligatoires dans les lieux de vente d'alcool

Des éthylotests devront être proposés à la vente dans les rayons d'alcool des magasins, mais aussi sur internet et chez les cavistes, dès le 1er juillet prochain. Rien n'obligera les clients à les acheter, mais le vendeur devra avoir un stock d'au minimum 10 ou 25 éthylotests, selon la taille de son rayon alcool. Un caviste parisien assure que la prévention fait déjà partie intégrante de son métier. "C'est une mesure complémentaire par rapport au travail que l'on fait déjà, nous avons un rôle de conseil et de pédagogie auprès de nos clients, donc ça va dans ce sens-là", explique Edouard Sindler. Amende de 675 euros Du côté des consommateurs, la mesure divise. "Ça sensibilisera les personnes qui achètent de l'alcool et qui prennent la route après, d'avoir en même temps un éthylotest", estime une femme. "Je vois mal le truc, commente un homme. Les alcools à côté, dans les supermarchés, puis l'éthylotest a côté ? Ça ne va pas faire bon ménage." Près de 50 000 commerçants sont concernés. En cas d'infraction, ils s'exposent à une amende de 675 euros.