Sécurité renforcée en France autour de la communauté juive après les menaces de Daesh

Un militaire de l'opération Sentinelle à Paris (image d'illustration) - AFP
Un militaire de l'opération Sentinelle à Paris (image d'illustration) - AFP

Gérald Darmanin a demandé mardi aux préfets, à la police et à la gendarmerie une "protection renforcée" des lieux fréquentés par la communauté juive de France menacée mi-avril par le groupe terroriste Etat islamique.
Le 17 avril, dans un communiqué audio diffusé sur la messagerie Telegram, l'organisation jihadiste promettait de "venger" son précédent chef, mort en février, et appelait ses partisans à profiter de la guerre en Ukraine pour reprendre leurs attaques en Europe.

"Dans son message, elle vise tout particulièrement la communauté juive", écrit le ministre de l'Intérieur dans un télégramme envoyé ce mardi et consulté par BFMTV.com.

Le ministre a donc demandé aux préfets et aux directeurs généraux de la police et de la gendarmerie "de redoubler de vigilance et d'organiser une protection renforcée des lieux d'intérêt de la communauté juive de France", en particulier les "lieux cultuels, culturels et scolaires".

Le 4 avril dernier, le ministre de l'Intéireur avait déjà demandé aux préfets de veiller particulièrement à la sécurité dans le pays et notamment des lieux de culte alors que de nombreuses célébrations religueuses étaient organisées le mois dernier, avec les fêtes de Paques, de Pessah et le Ramadan.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles