Sécurité : ce qu'il faut retenir des annonces d'Emmanuel Macron à Nice

·1 min de lecture

A trois mois de l'élection présidentielle , Emmanuel Macron , qui n'est pour l'instant toujours pas candidat, a entamé une visite à Nice. Sur ces terres de droite, aux côtés du maire (ex-LR) de la ville, Christian Estrosi , le chef de l'État a défendu son bilan sécuritaire. "On ne peut pas dire 'tout part à vau-l'eau, tout augmente, tout explose'. Les chiffres ne disent pas ça", a plaidé le locataire de l'Elysée. "On a, sur les cambriolages de logement, une baisse de 15%. On a sur les vols de véhicules ou les vols avec arme, une baisse respectivement de 22 et 29%, et sur les vols violents sans armes une baisse de 27%." Emmanuel Macron a toutefois concédé que les actes, moins nombreux, étaient plus violents.

 

>> LIRE AUSSI - Présidentielle : Emmanuel Macron se remet en marche

Macron embraye sur le sécuritaire

Devant un parterre de policiers, d'élus et de représentants associatifs, il a affiché sa fermeté contre les trafiquants de drogue. "S'il y en a, c'est qu'il y a des consommateurs de drogue. La drogue festive, récréative, sympathique, entre amis, c'est une complicité de ce réseau. Ce sont les gens qui, au fond, subventionnent ceux qui vous rendent la vie impossible", a-t-il affirmé.

>> LIRE AUSSI - Présidentielle : après le ralliement de Peltier à Zemmour, quelles réactions à droite ?

A trois mois de la présidentielle, même s'il n'est pas candidat, ce sont bel et bien des promesses que le président a décidé de faire ce lundi. "On va mobiliser des forces suppl...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles