Sécurité : les mesures envisagées par le gouvernement pour lutter contre le terrorisme

Le gouvernement réagit après l’attaque à Rambouillet (Yvelines). Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, doit présenter un texte au Conseil des ministres, mercredi 28 avril, pour lutter contre les menaces terroristes en France. Il comporte plusieurs mesures, comme le prolongement du contrôle administratif pour les personnes condamnées pour faits de terrorisme. Il propose aussi l’instauration d’un critère de menace grave qui faciliterait les saisies et visites à domicile. Le ministre de l’Intérieur veut également améliorer le traitement automatisé des données informatiques. Réagir face aux critiques À travers ce texte, le gouvernement veut renforcer ses moyens pour lutter contre le terrorisme. C’est aussi une manière de répondre aux critiques de l’opposition. Le vice-président délégué Les Républicains, Guillaume Peletier, estimait dimanche 25 avril sur le plateau de Dimanche en politique qu’au lieu "d’attaquer les oppositions", le gouvernement devait se concentrer sur les dangers qui menacent la République, selon lui : "l’islam politique", "le terrorisme" ou bien "l’immigration massive dans notre pays". De son côté, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a rappelé que depuis 2017, 36 projets d’attentat ont été déjoués en France.