"Sécurité globale" : "Le tort du gouvernement, c'est d'avoir associé cette volonté d'interdire la diffusion d'images malveillantes à la liberté de la presse", selon un eurodéputé LR

franceinfo
·1 min de lecture

"Le tort du gouvernement, c'est d'avoir associé cette volonté d'interdire la diffusion d'images malveillantes à la liberté de la presse. Et je crois que c'est ça qui ne passe pas", a déclaré samedi 28 novembre sur franceinfo Geoffroy Didier, eurodéputé Les Républicains. Une déclaration qui survient après les manifestations partout en France contre la proposition de loi "Sécurité globale". Selon le ministère de l'Intérieur, 133 000 personnes ont manifesté, 500 000, selon les organisateurs. À Paris, le ministère de l'Intérieur a comptabilisé 46 000 manifestants et 46 interpellations. Enfin, Gérald Darmanin dénonce les violences envers 37 policiers et gendarmes blessés partout en France (23 à Paris).

franceinfo : Gérald Darmanin condamne des "violences inacceptables contre les forces de l'ordre" après que 37 policiers et gendarmes ont été blessés samedi, est-ce que comme lui, c'est ce que vous retenez de la mobilisation ?

Geoffroy Didier : Non. D'abord je retiens le message de l'immense majorité des manifestants qui ont voulu s'associer librement à une démarche qui consiste à faire annuler l'article 24 de la proposition de loi. On peut être pour ou contre, mais on a le droit d'être contre. Je tiens vraiment à cette liberté de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi