"Sécurité globale" : une loi "dangereuse" et "anticonstitutionnelle" selon Montebourg

·1 min de lecture

Dans un climat tendu, l'Assemblée nationale a voté vendredi soir la mesure la plus controversée de la proposition de loi "sécurité globale" pénalisant la diffusion malveillante de l'image des forces de l'ordre. Pour l'ancien ministre Arnaud Montebroug, il s'agit-là d'une loi "dangereuse" et même "anticonstitutionnelle". "Elle n'est pas compatible avec les principes fondamentaux de notre constitution", a-t-il affirmé dimanche dans Le Grand Rendez-vous sur Europe 1. 

L'article 24 de cette proposition de loi pénalise notamment la diffusion de "l'image du visage ou tout autre élément d'identification" des forces de l'ordre en intervention quand elle porte "atteinte" à leur "intégrité physique ou psychique". Défenseurs des libertés publiques, sociétés de journalistes et citoyens opposés à cette disposition ont manifesté samedi aux quatre coins de la France. 

>> Plus d'informations à suivre... 


Retrouvez cet article sur Europe1