"Sécurité globale" : Gérald Darmanin réaffirme la volonté du gouvernement de garder l'article 24

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

La détermination de l'exécutif est intacte. Gérald Darmanin a réaffirmé, mardi 16 mars devant le Sénat, "toute la volonté" du gouvernement de conserver dans la proposition de loi sur la "sécurité globale" l'article 24 controversé, qui doit protéger les forces de l'ordre en opération.

"L'article 24 a été débattu, beaucoup, dans les Hémicycles et en dehors des Hémicycles", a déclaré le ministre de l'Intérieur à l'ouverture de l'examen en première lecture par la chambre haute de cette proposition de loi ". "Je veux redire ici tout l'intérêt qu'il porte et je veux redire ici toute la volonté du ministère de l'Intérieur, du gouvernement, de garder une disposition qui n'a rien à voir avec l'article 18 de la loi dite 'séparatisme', pour pouvoir protéger les policiers et les gendarmes dans des opérations de police", a-t-il poursuivi.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Dans sa version votée par l'Assemblée nationale, qui a provoqué une levée de boucliers chez les journalistes, l'article 24 modifie la loi de 1881 sur la liberté de la presse pour réprimer la diffusion "malveillante" d'images des forces de l'ordre. Les sénateurs ont choisi en commission d'abandonner toute référence à la loi de 1881, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi