Sécurité et fluidification du trafic : David Belliard justifie les 30 km/h à Paris

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les automobilistes parisiens auront les yeux rivés sur le compteur dès lundi. Désormais, dans la quasi-totalité des rues de la capitale, il ne faut pas dépasser les 30 km/h. Cette mesure vise principalement à améliorer la sécurité routière et à faire baisser les nuisances sonores. L’adjoint Europe Ecologie Les Verts à la mairie de Paris, chargé de la mobilité, de la voirie et de la transformation de l'espace public, David Belliard, était invité sur Europe 1, dimanche midi, pour préciser les objectifs de cette nouvelle mesure.

A Paris, certains vivent la nouvelle règlementation instaurée par la mairie d’Anne Hidalgo comme "une contrainte supplémentaire" ou "un risque que les gens s’énervent au volant". D’autres habitants de la capitale saluent, au contraire, la "tranquillité" que peut apporter la limite des 30 km/h pour les piétons.

Dans les faits, "60% du territoire parisien est déjà à 30 km/h"

David Belliard porte la réforme des 30 km/h en centre-ville pour la mairie de Paris. Pour lui, ce qui prime, "c'est la sécurité, d'abord". Celle des plus "vulnérables, la sécurité des cyclistes et des piétons", précise-t-il. Dans la mise en place de cette mesure, il s’est appuyé sur des chiffres, fournis par d’autres villes où les 30 km/h en ville sont déjà instaurés. "Il faut toujours le rappeler, la grande majorité des accidents mortels ou très graves de la route sont liés à des automobiles, soit à des poids lourds ou à des deux-roues motorisés", avance-t-il.

>> Retrouvez le jour...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles