La sécheresse ramène des squelettes de victimes de la mafia à la surface d'un lac près de Las Vegas

Le tonneau découvert en mai 2022 aux abords du lac Mead, près de Las Vegas. - BFMTV
Le tonneau découvert en mai 2022 aux abords du lac Mead, près de Las Vegas. - BFMTV

876450610001_6306885817112

L'histoire rapportée ces derniers jours par la presse américaine prend une résonance particulière au lendemain de la mort de l'acteur Ray Liotta, héros des Affranchis. Mais son cadre rappelle le scénario d'un autre film de mafia griffé Martin Scorsese: Casino.

En effet, c'est du côté de Las Vegas, dans le Nevada, que la sécheresse - qui accable actuellement les États-Unis - a ramené plusieurs squelettes à la surface du Lake Mead ces dernières semaines. Des découvertes dont la police locale s'est aussitôt emparée, soupçonnant ces ossements d'être les reliques de victimes de l'ancienne mafia de la ville.

Caché dans un tonneau

La chose ne serait en effet guère étonnante au vu du passé de Las Vegas, dont l'essor, à compter de l'immédiat après-guerre, a partie liée avec les mafieux qui en ont bâti les premières salles de jeux.

Mais cette succession de découvertes relève bien davantage du climat que du fait-divers. En effet, la sécheresse en cours a épuisé le Lake Mead, pourtant le réservoir d'eau le plus important des États-Unis selon CNN, dénudant ses secrets les plus enfouis.

C'est tout d'abord un promeneur en balade sur les berges du lac qui tombe nez-à-nez sur un tonneau auparavant immergé, le dimanche 1er mai dernier, comme l'a noté ici le New York Times. Sous la vase et le métal, il met au jour un squelette, au crâne brisé par une balle. Sans papier ni chair, l'identification du cadavre est impossible pour la police: toutefois la victime porte des chaussures et des vêtements achetés dans une enseigne bon marché de Las Vegas, active seulement durant les années 1970-1980.

Quant au modus operandi - cette exécution par balle suivie d'une plongée en eau profonde -, il ramène de vieux souvenirs à la surface. "Depuis les années 1890, ce procédé de dissimuler un corps dans un tonneau après lui avoir mis une balle dans la tête est une signature de la mafia", confie Geoff Schumacher, journaliste spécialiste de l'histoire criminelle de Las Vegas, à BFMTV.

Des plombages et des os

Quelques jours après cette première trouvaille, comme le raconte de nouveau le quotidien new-yorkais, les soeurs Melvin font du paddle sur les ondes du même lac lorsqu'elles avisent des os. Elles croient d'abord qu'ils appartiennent à un mouton. "C'est seulement quand j'ai vu les plombages sur la mâchoire que je me suis: 'Woh, c'est humain' et que j'ai commencé à flipper", a retracé Lynette Melvin pour le journal.

Enfin, dimanche dernier, un crâne a encore été débusqué par hasard sur l'une des rives. Il faut noter qu'il se trouvait à un endroit habituellement immergé... sauf que dans la zone, le niveau de l'eau a chuté de trente mètres en raison de la chaleur et du manque de précipitations.

C'est bien la police criminelle qui s'est chargée de l'ensemble de ces dossiers afin de juger de la responsabilité ou non de la pègre, mais elle envisage aussi que ces deux derniers squelettes soient plutôt ceux de noyés que des victimes du crime organisé.

Pour les enquêteurs en tout cas, on devrait encore aller de mauvaise surprise en mauvaise surprise. "Je dirais qu'il y a de très bonnes chances qu'on retrouve d'autres dépouilles à mesure que le niveau de l'eau baisse", a ainsi estimé le lieutenant Ray Spencer auprès de KLAS-TV.

Catastrophe écologique

Si l'origine criminelle ou accidentelle de ces morts demeure donc à établir, la catastrophe écologique est quant à elle indéniable. 40 millions de personnes sont d'ores et déjà affectées par l'assèchement de ce Lake Mead qui dessert en eau potable sept États, ainsi qu'une partie du Mexique, et dont 77% des ressources alimente l'agriculture environnante. De surcroît, d'après l'expertise citée ici par CNN, la situation pourrait encore se dégrader, avec un lac potentiellement réduit à 19% de sa capacité maximale en septembre 2023.

Les autorités tentent cependant de réagir. Ainsi, 200 millions d'investissements fédéraux et locaux viennent d'être débloqués, selon la radio publique NPR, afin d'assurer la pérennité du réservoir.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles