Sécheresse : pourquoi les poissons meurent-ils par centaines de milliers ?

Quatre départements restent toujours placés en vigilance orange canicule mardi , à savoir le Gard (30), la Gironde (33), le Lot-et-Garonne (47) et le Vaucluse (84). Et parmi les conséquences de ces fortes chaleurs, la mort de poissons par centaines de milliers à cause du niveau de l'eau qui baisse. Rivières, fleuves et étangs sont concernés, et à certains endroits, le seuil d'alerte est même déjà atteint.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"La triste réalité se voit au grand jour maintenant". Cette réalité, Bernard Hamon, le président de la fédération de pêche de Loire-Atlantique, la constate chaque jour au gré de ses inspections. Partout dans le département, le niveau des cours des plans d'eau baisse et la faune aquatique suffoque. "Le poisson est sous l'eau et malheureusement, quand on le voit et qu'il remonte à la surface, on peut dire qu'il est presque trop tard", regrette-t-il.

Des opérations de sauvetage pour mettre les poissons à l'abri

"Au fil des jours, le phénomène s'accentue. Et si l'on n'a pas de précipitations dans les semaines à venir, on va arriver à un état catastrophique", s'alarme encore Bernard Hamon.

Sauf qu'à en croire les prévisions, la pluie n'est pas au programme, ou alors en quantité bien insuffisante. Résultat, non seulement les niveaux restent désespérément bas, mais en plus la température des eaux augmente. Et lorsque l'on sait que la survie des poissons peut être compromise par ces 20 degrés, le désastre est tout proche, ...


Lire la suite sur Europe1