La sécheresse laisse sans eau potable plus de cent communes

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Un étang partiellement à sec à Monfort en Chalossen, dans le sud de la France, le 3 août 2022.
GAIZKA IROZ / AFP Un étang partiellement à sec à Monfort en Chalossen, dans le sud de la France, le 3 août 2022.

GAIZKA IROZ / AFP

Un étang partiellement à sec à Monfort en Chalossen, dans le sud de la France, le 3 août 2022.

CANICULE - « Plus d’une centaine de communes en France aujourd’hui n’ont plus d’eau potable », a indiqué, vendredi 5 août, le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, qui a qualifié la situation actuelle de sécheresse d’« historique », lors d’une visite dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Dans ces communes, a précisé le ministre, « il y a des approvisionnements qui se font avec des camions d’eau potable qu’on achemine (...) puisqu’il n’y a plus rien dans les canalisations ». « Tout l’enjeu c’est de durcir un certain nombre de restrictions pour éviter d’en arriver là », a-t-il ajouté, en déplacement à Roumoules, au cœur d’une exploitation de lavande.

« Les mots d’Élisabeth Borne sont très clairs : une sécheresse historique », a martelé le ministre. Vendredi matin, la Première ministre Élisabeth Borne avait activé la cellule interministérielle de crise, qui doit se réunir dans la journée, face à la « situation historique que traversent de nombreux territoires ».

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Un « drame » pour les agriculteurs et la biodiversité

Vendredi matin, Christophe Béchu a plaidé, dans les territoires qui connaissent « des déficits hydriques qui se prolongent », à « anticiper » : « si vous devez aller fournir de l’eau, il ne faut pas vous en préoccuper le matin où il n’y a plus d’eau dans les canalisations ».

« La difficulté en termes de logistique et d’acheminement n’est pas la même » selon les communes, a souligné le ministre, selon qu’il s’agisse d’une commune de montagne, d’une grande ou d’une petite agglomération.

Alors que 93 départements font l’objet de restrictions d’eau, dont 62 considérés « en crise (le niveau d’alerte le plus élevé), Matignon a appelé jeudi « chacun à préserver nos ressources en eau ». « La sécheresse exceptionnelle que nous connaissons actuellement prive d’eau de nombreuses communes et est un drame pour nos agriculteurs, nos écosystèmes et la biodiversité », rappelle le gouvernement.

« Les prévisions météo laissent présager que la situation pourrait perdurer sur les 15 prochains jours, voire devenir plus préoccupante encore », ajoute Matignon, alors que 9 départements du sud-est de la France sont toujours placés en alerte canicule mais que des orages, parfois violents, sont attendus sur une partie des massifs français.

À voir également sur Le HuffPost : Quelles alternatives pour faire face à la pénurie d’eau potable ?

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles