Sécheresse en Inde: des habitants obligés d'escalader des puits pour boire

CLIMAT - Une dure épreuve pour ces villageois. À Ghusiya, dans l’état de Madhya Pradesh au centre de l’Inde, la sécheresse s’abat et les habitants peinent à s’alimenter en eau. Certains d’entre eux sont obligés de descendre et de remonter leur puits en escaladant à mains nues, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

La canicule en Inde, qui sévit depuis le mois de mars, cause l’assèchement de plusieurs sources d’eau, dont les puits et les étangs. Ces villageois partent donc récupérer le fond d’eau disponible dans le puits, comme vous pouvez le voir sur ces images de l’agence indienne ANI. Le tout sans être équipés et en risquant leur vie en cas de chute. Ni harnais ou cordes sont utilisés par ces villageois, qui descendent et remontent à la force de leur bras et de leurs jambes.

Selon un rapport mondial publié en 2019, l’Inde est compris parmi les 17 pays où le stress hydrique est extrêmement élevé. C’est-à-dire que la demande en eau dépasse les ressources disponibles. L’état du centre du pays fait partie des plus touchés par ce phénomène, toujours d’après le même rapport. En avril dernier, le pays faisait face à sa pire vague de chaleur depuis un siècle.

“Nous avons décidé de ne pas voter”

Dans cet état de Madhya Pradesh, la pénurie d’eau est un problème auquel sont confrontés les habitants chaque été, comme le précise la BBC. L’eau potable aujourd’hui inaccessible à des millions de personnes, l’état a promis l’approvisionnement en eau du robinet pour chaque village d’ici 2024.

Une situation invivable pour ces villageois. “Nous devons descendre dans le puits pour recueillir de l’eau. Il y a trois puits ici, tous sont presque à sec. Aucune pompe manuelle n’a d’eau”, a déclaré une femme à l’agence de presse indienne ANI.

Les habitants en colère ont déjà prévu de ne pas s’exprimer lors des prochaines élections locales. “Les employés du gouvernement et les dirigeants politiques ne viennent ici que pendant les élections. Cette fois-ci, nous avons décidé de ne pas voter tant que nous n’aurons pas un approvisionnement en eau correct”, s’est énervée cette même femme.

Pour l’Inde qui est le plus grand extracteur d’eau souterraine au monde, l’optimisme n’est pas de mise. Comme le spécifie la BBC, le pays d’Asie du Sud devrait être confronté à un grave stress hydrique d’ici à 2050. 30 villes se trouveraient dans des régions à haut risque.

À voir également sur Le HuffPost: Canicule en Asie: Passé ce seuil on meurt de chaud, voici pourquoi

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles