Sécheresse en France : Gérardmer doit puiser dans le lac pour alimenter en eau ses habitants

Une situation exceptionnelle exige des mesures exceptionnelles. Victime d'une sécheresse d'une grande ampleur, la ville de Gérardmer est désormais contrainte de puiser l'eau de son célèbre lac pour faire face à la pénurie d'eau.

Depuis mercredi, l'eau du réseau public a été déclarée non potable pour au moins 48 heures dans cette station balnéaire au cœur des Vosges.

Les vagues successives de canicule et les maigres précipitations ont asséché les sources d'eau et la nappe phréatique qui alimentent habituellement la ville.

"On a deux réseaux sur Gérardmer : on a un réseau issu d’une nappe phréatique, situé à Ramberchamp, et tout un réseau de sources sur les hauts de Gérardmer. Ces deux réseaux sont aujoud’hui au plus bas, voire même à des niveaux, comme la nappe phréatique, insuffisants pour que l’on puisse pomper dedans d’ici quelques jours. Donc la seule solution pour compenser ce manque d’eau a été pour nous de remettre en oeuvre le captage qui existe dans le lac de Gérardmer et donc de puiser directement l’eau du lac de Gérardmer pour la réinjecter dans le réseau public", a expliqué le maire de la ville Stessy Speissman.

Une inquiétude grandissante

Mais la municipalité ne cache pas son inquiétude. Le maire est convaincu que ces épisodes sont amenés à "se reproduire" fréquemment dans cette petite ville qui triple sa population l'été, passant de 8 000 à plus de 25 000 habitants.

La situation n'est pas inédite, Gérardmer a déjà dû puiser dans son lac pendant "quelques jours" en 2015 et 2020, et "de façon plus importante en 2003", se souvient l'édile, mais ce sont désormais des "situations extrêmes".

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles