Sécheresse du Danube : de nombreux secteurs d’activités sont touchés en Europe centrale

Sécheresse du Danube : de nombreux secteurs d’activités sont touchés en Europe centrale

La sécheresse de l'été 2022 a eu des conséquences dramatiques sur le fleuve du Danube qui traverse plusieurs pays de l'Europe Centrale.

Les niveaux d'eau n'ont jamais été aussi bas, ce qui a fortement impacté le transport maritime, un secteur d'activités déjà fortement fragilisé par la guerre en Ukraine.

Les points les plus critiques se situaient en Roumanie, à proximité du port de Constanta.

Euronews
Le Danube traverse l’Allemagne, l’Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie, la Serbie, la Bulgarie, la Roumanie, la Moldavie et l’Ukraine. - Euronews

"Nous avons des unités de 1 000 à 1 200 tonnes, et pendant la période où il n'y avait plus d'eau, nous avons chargé environ 700, maximum 740 tonnes de céréales, ce qui représente pratiquement la moitié. (...) Nous n'avons pu exploiter qu'environ 60 % de notre capacité", explique Edmon Șandru, transporteur de céréales.

La forte demande de céréales ukrainiennes depuis les ports de Reni et d'Ismail a offert une bouée de sauvetage pour les transporteurs . Sur l'itinéraire Tulcea-Galati-Constanta, les niveaux d'eau ont permis aux bateaux d'atteindre le port de Constanta, mais avec de grandes difficultés.

Pour Daniel Georgescu, dirigeant dans l'administration des voies navigables de Constanta, cette année fut une des pires qu'il ait connue.

"À Cernavoda, le niveau de l’eau était de 140cm, contre 470 cm aujourd'hui. C'était une diminution très importante, je pense que c'était, l'été le plus compliqué depuis 11 ans que je dirige cette entreprise", ajoute-t-il.

Interdiction d'utiliser l'eau du Danube

Dès le début du mois d'août, les autorités roumaines ont interdit l'utilisation de l'eau du Danube pour les irrigations. Pendant deux mois, le blé, le maïs et les tournesols étaient seulement arrosés par la pluie, et maintenant, même les cultures d'automne semblent être en danger.

En Serbie, les préoccupations sont les mêmes, là aussi, de nombreuses activités économiques sont dépendantes du Danube.

"Les précipitations sont les mêmes, mais..."

"Sur l'année, nous avons plus ou moins la même quantité de précipitations que par le passé, nous avons même une légère augmentation, mais ce qui se passe, c'est que nous avons un déséquilibre au cours de l'année. C'est-à-dire que les périodes sèches se sont rallongées , et sur de courtes périodes, nous avons des quantités de précipitations beaucoup plus importantes", nous explique le climatologue, Vladimir Djurdjevic

Selon les spécialistes, comme une réaction en chaîne, les effets de la sécheresse qui a affecté le niveau d'eau du Danube vont se répercuter sur l'économie.

Cela a déjà commencé à se voir avec la hausse des prix et la situation devrait s'aggraver au cours des prochains mois.