Sécheresse : coup dur pour les forêts qui souffrent déjà "des conséquences de la grosse sécheresse" de 2018

franceinfo
Le chef du département de la santé des forêts, une antenne du ministère, était invité de franceinfo, alors que 61 départements sont en alerte à la sécheresse.

61 départements sont en alerte à la sécheresse et soumis à des restrictions d'eau. Les forêts souffrent aussi du manque d’eau, dans les Vosges ou dans la Creuse par exemple. "On a les conséquences de la grosse sécheresse qui a eu lieu en 2018", a expliqué Frédéric Delport, chef du département de la santé des forêts au ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, mardi 16 juillet sur franceinfo, ajoutant que "les arbres réagissent avec un laps de temps".

franceinfo : Est-ce que la situation dans la Creuse se retrouve ailleurs, en France, en ce début d’été ?

Frédéric Delport : Oui, tout à fait. Surtout qu’on a les conséquences de la grosse sécheresse qui a eu lieu en 2018. Les arbres réagissent avec un laps de temps. On s’attendait cette année à voir ce qu’on voit dans les forêts. Les régions les plus touchées sont dans le quart Grand-Est de la France, et tout ce qui est Auvergne et sud des Alpes. Je rappelle que 2018 était l’année la plus chaude jamais enregistrée par Météo France depuis 1900. L’été a été le plus chaud depuis 2003 et il n’y a quasiment eu aucune précipitation dans certaines zones.

Quelles sont les essences les plus vulnérables ?

L’essence qui a été impactée la première, c’est l’épicéa à cause de la prolifération d’insectes ravageurs qui s’appellent des scolytes. Ce qu’on voit cette année, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi