Sécheresse et canicule : comment les villages fleuris alsaciens s’adaptent

© Mélina Facchin

Avec les températures qui grimpent partout en France, la canicule qui s’annonce, de plus en plus de départements activent la vigilance sécheresse . C’est le cas du Bas-Rhin depuis le lundi 11 juillet. Il n’y a pas encore de restrictions d’eau, mais la préfecture invite les particuliers et les collectivités à faire attention et notamment à limiter les arrosages. Alors comment s’organisent les communes les plus fleuries, celles qui ont été récompensées pour leur belle végétation ?

Mixer les plantes et arroser au goutte-à-goutte

Bischheim, une ville de 17.000 habitants près de Strasbourg, est fière de son label "4 fleurs", la plus haute distinction. Alors pour entretenir tous ces espaces verts sans gaspiller trop d’eau, le maire, Jean-Louis Hoerlé, a choisi de mélanger les types de végétaux. "On a à peu près deux tiers de plantes pérennes, qui n’ont pas besoin d’un arrosage intensif", explique-t-il en pointant du doigt les grands parterres de fleurs devant la mairie. "Et là où il y a vraiment des fleurs, nous avons un goutte-à-goutte plutôt qu’un arrosage automatique : ça évite le gaspillage ".

>> LIRE AUSSI : Vague de chaleur, canicule, dôme, plume... Tout comprendre aux différents phénomènes

Des copeaux de bois ont également été répandus au sol, autour des plantes, "pour que l’eau ne s’évapore pas trop vite". Et il y a depuis quelques années beaucoup moins de géraniums aux fenêtres, "parce que les jardinières, c’est vraiment ce qui consomme le plus d’eau" assure l...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles