Sécheresse et canicule en France : "Ça devient sacrément préoccupant, des canopées ont entièrement brûlé"

franceinfo
Pour l'hydrologue Emma Haziza, il va notamment "falloir adapter nos manières de construire et nos modes agricoles".

"Des canopées ont entièrement brûlé, des végétations ont souffert d'un stress hydrique extrêmement important, ça devient sacrément préoccupant", a alerté lundi 22 juillet sur franceinfo Emma Haziza, hydrologue et présidente fondatrice du centre de recherche privé Mayane. Elle réagit à la forte sécheresse qui touche la France, alors qu'une deuxième canicule s'installe sur le pays cette semaine.

franceinfo : Sommes-nous dans une situation dramatique ?

Emma Haziza : En tous cas, ça devient sacrément préoccupant, parce qu'effectivement, les températures ont atteint fin juin les 46 degrés en France, alors on a des territoires qui ont carrément eu des canopées entièrement brûlées, des végétations qui ont souffert d'un stress hydrique extrêmement important. Trois semaines après, revivre une nouvelle canicule, nous fait plonger dans un état de sécheresse encore plus important.

Le problème, c'est la combinaison entre la canicule et l'absence de pluie ?

Clairement, la canicule est un paramètre aggravant dans le cadre d'une sécheresse. Une sécheresse se met en place par déficit pluviométrique. Donc effectivement, on a des pluies qui sont absentes depuis un certain temps et surtout d'année en année, on a ce déficit qui se creuse puisqu'on a des nappes souterraines qui sont de plus en plus sollicitées. Donc au (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi