Sécheresse: des agriculteurs français font le choix d'un blé plus résistant

Les agriculteurs français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers des variétés de blé plus tolérantes aux chaleurs. Reportage à Grammont (sud-ouest).

Avec notre envoyé spécial dans le Tarn-et-Garonne, Alexis Bédu.

Un enrouleur de tuyau diffuse de l'eau dans un champ de blé. Au stade d'épiaison, il ne faut pas lésiner sur l'arrosage, surtout avec les 35 degrés quotidiens de ce mois de mai, encore plus chaud et sec que d'habitude.

« On a de la sécheresse tous les ans, déplore Laurent Dirat. Cela peut être à des périodes différentes, mais on est tout le temps en situation de sécheresse. La crise peut frapper au printemps, en été ou même en automne. On essaie de s’adapter comme on peut ! »

Sur ses 230 hectares, cet agriculteur cultive des fruits et légumes exotiques, du tournesol et aussi du blé, culture historique de la région. Et pour s’adapter, comme la plupart de ses voisins, il s’est tourné vers une variété de blé plus résistante à la sécheresse, quitte à perdre en valeur ajoutée.

« J’ai fait le choix de variétés rustiques contrairement à notre petite région qui s’était spécialisée dans des blés meuniers améliorants, explique Laurent Dirat. La valeur boulangère de ces derniers est très importante, mais ils sont aussi beaucoup plus sensibles à tout et notamment à la sécheresse. »

En plus du changement climatique, les agriculteurs doivent composer avec un contexte tendu sur le marché du blé où les prix explosent et où le risque de pénurie s'accroît un peu plus chaque semaine.

La recherche scientifique pour des variétés de blé plus tolérante avance. Mais il faut en moyenne dix ans entre le début de la recherche et la commercialisation des variétés.

► À lire aussi : Après l’embargo indien sur le blé, la Banque mondiale tente de prévenir les famines

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles