Comment Sébastien Demorand a inventé le terme "bistronomie"

Sandra Lorenzo
Sébastien Demorand dans le jury de Masterchef en 2013 avec, tout à droite, Yves Candeborde le premier chef qui a incarné la bistronomie.

ART DE VIVRE - Sébastien Demorand est mort ce mardi 21 janvier à l’âge de 50 ans, des suites d’une longue maladie. Le critique culinaire s’était fait connaître du grand public en 2010 en devenant juré de Masterchef, l’émission de TF1 pendant trois saisons. Mais, avant cette expérience télévisuelle, celui qui avait fait ses armes à Europe 1 puis au Gault et Millau avait aussi imprimé profondément sa marque dans le monde la cuisine en inventant le terme “bistronomie”. 

En 2001, Sébastien Demorand rejoint l’équipe du Fooding, un guide culinaire tout juste créé. Trois ans plus tard, au cours d’une réunion avec le fondateur du guide et d’autres critiques culinaires, les idées fusent pour trouver le titre du prochain prix décerné au restaurant “Mon vieil ami” situé sur l’île Saint-Louis à Paris. 

Bistrot + gastronomie = bistronomie

“Nous étions tous au café Étienne Marcel à chercher comment qualifier ce prix, se souvient Alexandre Cammas pour Le HuffPost. ‘Mon vieil ami’, c’était un bistrot mais en mieux avec un grand chef à sa tête. Et là, Sébastien a lancé ‘bistronomique’ et tout le monde est tombé d’accord.”

Et l’équipe est passée à autre chose. “On l’a un peu oublié et Sébastien aussi, mais ce mot était si efficace qu’il a été récupéré par des médias, un livre est même sorti sur le sujet un ou deux ans plus tard. Raccrocher comme il l’a fait bistrot et gastronomie, c’était un coup de génie”, s’enthousiasme le cofondateur du Fooding.

Derrière ce mot, une tendance forte et durable qui a marqué les années 2000 dans le monde de la restauration. “La bistronomie, c’est la gastronomie débarrassée de ses oripeaux, explique encore Alexandre Cammas. C’est de la très haute cuisine servie dans des assiettes simples et dans un cadre plus ordinaire. C’est un rapport qualité prix parfait.” Et ce mot n’est pas resté dans un petit cercle parisien, il a essaimé partout en France. 

La nouvelle bistronomie

Le fondateur du Fooding voit désormais deux âges dans la bistronomie. Le premier âge...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post