Séance interrompue à l’Assemblée : Emmanuel Macron se dit « heurté » par les propos du député RN

© Jacques Witt/SIPA

Le député de La France Insoumise (LFI), Carlos Martens Bilongo, a-t-il été victime d’une insulte raciste en pleine séance à l’Assemblée nationale ? Ce jeudi, dans le cadre des questions au gouvernement, l’élu était en train de prendre la parole sur la crise migratoire lorsqu’un député du Rassemblement national (RN), Grégoire de Fournas, a hurlé dans l’hémicycle une phrase ressemblant à : « Retourne en Afrique. » Ces propos - dont on ne sait pas s’ils visaient le député Carlos Martens Bilongo ou les migrants - ont directement fait bondir les membres de LFI. Carlos Martens Bilongo n’a pas pu poursuivre son discours.

La présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, a ainsi demandé : « Qui est le député qui vient de prononcer cette phrase ? » Dans un brouhaha incessant, des députés LFI ont crié à l’unisson « dehors » à leurs collègues du RN. Yaël Braun-Pivet a choisi de suspendre la séance pour cinq minutes.

Emmanuel réagit, le gouvernement demande des sanctions

La Première ministre Élisabeth Borne a réagi juste après cet incident : « Le racisme n’a pas sa place dans la démocratie. Cela mérite une sanction exemplaire. » Le porte-parole du gouvernement Olivier Véran a aussi déclaré sur Twitter : « Aujourd’hui, le Front national a montré son vrai visage. On peut changer les apparences mais on ne change pas les croyances. Les sanctions devront être à la hauteur de ces propos infâmes. » Pour le député Renaissance, Sylvain Maillard, il s’agit de « propos inadmissibles, racist...


Lire la suite sur LeJDD