Ryanair critiquée pour mener des tests en afrikaans pour les Sud-Africains

La compagnie aérienne irlandaise Ryanair a confirmé lundi mener des tests de culture générale en afrikaans sur les ressortissants sud-africains volant vers le Royaume-Uni, générant de nombreuses critiques qui l'accusent de pratiques discriminatoires.

"En raison de la forte prévalence de passeports sud-africains frauduleux nous demandons aux passagers voyageant vers le Royaume-Uni de remplir un formulaire simple en afrikaans. S'ils ne sont pas capables de le compléter, ils se verront refuser de voyager et seront remboursés", a commenté la compagnie dans une déclaration reçue lundi par l'AFP.

Alors que les critiques se multiplient sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours, l'ambassade britannique en Afrique du sud a twitté vendredi que ce n'était pas une formalité requise par le Royaume-Uni.

Les commentaires allaient bon train sur Twitter, un internaute postant le test en question qui comporte des questions comme "qui est le président d'Afrique du sud" ou "quelle est la plus grande ville d'Afrique du sud".

Beaucoup s'indignaient, rappelant que l'Afrikaans est seulement la troisième langue la plus parlée dans un pays qui compte onze langues officielles - le zoulou étant la plus parlée - et que c'était celle des colons blancs dans un pays où la population est en majorité noire.

"Pas très joli, c'est plutôt raciste" commentait ainsi le compte @FredRaybould, tandis que le compte @neliswa_neli83s ajoutait "on n'est plus sous l'apartheid, il faut vous instruire", parmi des dizaines d'autres.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles