Rwanda-France : deux discours pour l’histoire ?

·1 min de lecture
Les présidents français et rwandais, Emmanuel macron et Paul Kagame, lors de leurs allocutions le 27 mai à Kigali. 
Les présidents français et rwandais, Emmanuel macron et Paul Kagame, lors de leurs allocutions le 27 mai à Kigali.

Le président Emmanuel Macron a reconnu, jeudi, à Kigali les « responsabilités » de la France dans le génocide des Tutsis de 1994 au Rwanda. Dans un discours très attendu, il a dit espérer le pardon des victimes sans cependant présenter des excuses comme l'attendaient certains. « En me tenant, avec humilité et respect, à vos côtés, je viens reconnaître nos responsabilités », a-t-il déclaré, tout en affirmant que la France n'avait « pas été complice » du génocide ayant fait plus de 800 000 morts. Lors d'une conférence de presse commune, son homologue, le président Paul Kagame, a salué les propos d'Emmanuel Macron. « Ses paroles avaient plus de valeur que des excuses. Elles étaient la vérité », a-t-il indiqué, évoquant le « courage immense » de son « ami » Emmanuel Macron. Les deux présidents ont promis, selon les mots de M. Macron, de renouer des relations « puissantes et irréversibles » entre leurs deux pays.

À LIRE AUSSIEmmanuel Macron au Rwanda : les enjeux d'une visite historique

Découvrez en intégralité le discours du président Macron

À LIRE AUSSIEmmanuel Macron au Rwanda : « Je viens reconnaître nos responsabilités »

Après l'allocution du président Macron, nous vous proposons le texte intégral de celle du président rwandais, Paul Kagame.

« Tout d'abord, je tiens à vous souhaiter la bienvenue, Monsieur le Président Macron, mon ami, et à votre délégation, ici, au Rwanda. Aujourd'hui est un jour où nous pouvons parler du présent et de l'avenir, tout en réfléch [...] Lire la suite