Rwanda : « Créer des emplois significatifs pour nos jeunes »

·1 min de lecture
Avec le Rwanda Development Board dirigé par Clare Akamanzi, le pays des mille collines se veut un centre stratégique de services, de production industrielle et plus globalement de création de valeur. 
Avec le Rwanda Development Board dirigé par Clare Akamanzi, le pays des mille collines se veut un centre stratégique de services, de production industrielle et plus globalement de création de valeur.

S'il y a un miracle économique rwandais, le Rwanda Development Board (RDB) ne peut manquer d'y être pour quelque chose dans le sillon de l'approche que le président Paul Kagame a concrétisée pour mettre son pays sur une orbite nouvelle. Organisme public chargé d'accompagner et d'accélérer le développement économique du pays des mille collines, le RDB a, entre autres comme mission de donner au secteur privé la croissance qui lui permettra d'impacter de manière profonde et durable les structures du pays. Il n'est pas donc pas étonnant qu'il ait été une étape obligée de la délégation française qui a accompagné le président Emmanuel Macron à Kigali les 27 et 28 mai derniers. L'occasion de concrétiser des accords ainsi que d'initier des projets dans des secteurs identifiés comme prioritaires par le gouvernement rwandais. Pour nous en livrer le rôle et l'impact face aux enjeux cruciaux du moment, sa présidente Clare Akamanzi s'est confiée au Point Afrique. Diplômée en droit de l'université de Makerere de Kampala (Ouganda) avant une spécialisation en droit de l'investissement de l'université de Pretoria et un master en Administration publique de l'université Harvard, à Cambridge, dans le Massachusetts, Clare Akamanzi connaît bien la maison qu'elle a rejointe en 2006, deux ans après une expérience à l'administration centrale de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) où elle a représenté son pays comme négociatrice.

Le Point Afrique : Du point de vue de RDB, inst [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles