Russie: des voix s'élèvent contre la stratégie du Kremlin en Ukraine

Dans l'est de l'Ukraine, la contre-offensive de Kiev gagne du terrain, dans le nord-est tout d'abord en poussant les soldats russes vers la frontière, mais aussi dans le sud-est, dans le fameux Donbass aux mains des séparatistes pro-russes depuis huit ans. Et le Kremlin a beau feindre de croire à une retraite contrôlée de son armée dans cette région de Donetsk, une série de critiques contre Vladimir Poutine se fait entendre dans son propre pays.

La semaine dernière, des élus municipaux de Saint-Pétersbourg et de Moscou ont appelé publiquement au départ de Vladimir Poutine du pouvoir. À Saint-Pétersbourg, les signataires d'une lettre adressée à la Douma estiment qu'au regard de la Constitution, le président russe peut être démis pour « trahison ». Le courrier mentionne les pertes en vie humaines, les dégâts économiques, la progression de l'Otan vers l'Est et la fuite des cerveaux russes vers l'Ouest. Un texte qui a valu à ses auteurs d'être convoqués par la police.

À Moscou, des élus municipaux ont signé un texte sans références à la guerre en Ukraine, mais appelant au départ de Vladimir Poutine auquel il est reproché d'avoir replongé la Russie dans la guerre froide.

► À lire aussi : Guerre en Ukraine: bataille sur le terrain et dans les communiqués

Jusque dans les cercles nationalistes...

À lire aussi : Une ONG dénonce des recrutements forcés en Tchétchénie pour la guerre en Ukraine


Lire la suite sur RFI