Russie : Vladimir Poutine signe une loi autorisant la conscription de citoyens lourdement condamnés

© Sputnik/Alexei Babushkin/Kremlin via REUTERS

L'armée russe renforce à nouveau ses rangs, quelques jours après avoir annoncé avoir atteint son premier objectif de 300 000 réservistes mobilisés et s'être réjouie d'un sur-plus de 18 000 hommes. Vendredi, Vladimir Poutine a signé un amendement permettant aux citoyens ayant fait l'objet d'une condamnation purgée ou en suspens pour meurtre, vol, braquage, trafic de drogue et autres crimes graves, d'être appelés au service militaire. Les criminels ayant commis des crimes sexuels sur des mineurs, des actes de trahison, d'espionnage ou de terrorisme sont, eux, exemptés par ce décret. Les personnes condamnées pour tentative d'assassinat d'un représentant du gouvernement, détournement d'avion, activité extrémiste et manipulation illégale de matières nucléaires et de substances radioactives, en sont également exclues.

Relayée par CNN , l'agence russe Ria Novosti précise que des centaines de milliers de personnes, auparavant interdites de service, sont désormais susceptibles de s'y rendre. Pour plus tard rejoindre les troupes russes en action en Ukraine  ? L'ordre de mobilisation partielle lancé par le maître du Kremlin ne prendra fin que lorsqu'il en ratifiera officiellement l'arrêt. D'ici là, l'ancien agent du KGB se réserve le droit de recruter davantage de personnes pour la conscription militaire, à l'avenir.

Lire aussi - Guerre en Ukraine : cet hiver, « les Russes ont pour stratégie de plonger le pays dans le noir et le froid »

Des criminels déjà au combat en Ukraine ?

D'après...


Lire la suite sur LeJDD