La Russie va remettre en place une pratique rappelant l’ère soviétique

Women walk past a closed Prada shop in Moscow on March 10, 2022. - Many fashion and luxury brands have also announced the interruption of their activities in Russia, including Chanel, Hermes, Prada and LVMH. Luxury has been exempted from sanctions, but many groups have taken the decision to close their shops in the country. (Photo by AFP)
- / AFP Women walk past a closed Prada shop in Moscow on March 10, 2022. - Many fashion and luxury brands have also announced the interruption of their activities in Russia, including Chanel, Hermes, Prada and LVMH. Luxury has been exempted from sanctions, but many groups have taken the decision to close their shops in the country. (Photo by AFP)

- / AFP

Depuis le début de la guerre en Ukraine, les enseignes occidentales ont successivement fermé dans le pays.

INTERNATIONAL - Pour reconstituer son stock de devises étrangères, Moscou a décidé de relancer une pratique qui avait cours pendant l’ère soviétique. Attendus pour cet automne au plus tôt, des magasins proposeront des produits occidentaux — devenus rares en Russie depuis le début de l’invasion de l’Ukraine — , non taxés.

Comme les célèbres boutiques Beriozka de l’URSS, ces magasins vendront des produits qui pourront être réglés en devise étrangère comme le dollar ou l’euro, rapporte ce mercredi 3 août le journal britannique The Guardian. Ces boutiques duty-free, qui ne seront cependant pas accessibles à tous, appartiendront à une entreprise créée par le ministère russe des Affaires étrangères et une autre société qui sera choisie plus tard.

Une clientèle diplomatique

Avec ce concept, le gouvernement russe vise une clientèle très particulière : les diplomates étrangers. En effet pour accéder à ces futures boutiques, il faudra présenter des documents prouvant que l’on est un diplomate étranger, que l’on travaille pour une organisation internationale ou que l’on est membre de sa famille.

Dans les rayons, les clients pourront retrouver des classiques de boutiques de duty-free, tels que l’alcool, les parfums, le tabac, les cosmétiques, les bijoux, les montres, les smartphones, etc.

Dans le même temps, les Russes doivent faire face aux fermetures successives des magasins occidentaux. L’enseigne suédoise H&M rouvre momentanément ses portes en Russie, cette semaine, pour liquider ses stocks à prix bradés dans le pays. Résultats : de longues files d’attente devant les magasins.

À voir également aussi sur le HuffPost : La Russie va doter sa flotte d’un missile hypersonique Zircon

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles