La Russie va recevoir un nouveau sous-marin lanceur de missiles nucléaires

·1 min de lecture

La Russie renforce encore sa puissance nucléaire. Sergueï Choïgou, le ministre russe de la Défense a annoncé que la flotte de Moscou s’apprête à recevoir son cinquième sous-marin de la classe Boreï, d’ici la fin de l’année. Selon l’agence de presse Tass, ce nouveau submersible à propulsion nucléaire sera baptisé le “Prince Oleg”. Ce type de bâtiment fait la fierté des ingénieurs militaires russes puisqu’il s'agit du premier sous-marin de cette catégorie développé par la Russie depuis la chute de l'Union soviétique. En effet, les navires de la classe Boreï succèdent au dernier bâtiment de la classe Akula, qui reste encore aujourd’hui le plus grand submersible au monde.

Côté armement, le Prince Oleg pourra notamment transporter 16 missiles nucléaires intercontinentaux. Ces armes ont une portée de plus de 8.000 kilomètres. Chaque missile est équipé de dix ogives nucléaires de 50 à 100 kilotonnes. Ces engins dévastateurs seront eux-mêmes équipés d’un moteur superstatoréacteur. Derrière ce nom barbare se cache une technologie de propulsion pouvant atteindre des vitesses de fonctionnement supérieures à Mach 6, soit six fois la vitesse du son. De plus, chacune des ogives contenues dans ces missiles peut avoir sa propre trajectoire indépendante. En conséquence, un seul missile lancé peut potentiellement causer la destruction de dix cibles différentes.

>> À lire aussi - La Russie teste sa nouvelle corvette furtive

En marge de son arsenal nucléaire, ce sous-marin de quatrième génération (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"La route n’est pas une poubelle" : l’entretien de la N6 sème la discorde
La vaccination ouverte aux plus de 70 ans dès samedi
Pourquoi la nouvelle carte d’identité ne vous changera pas la vie
Un "Uber cannabis" démantelé en Gironde
Ni réforme des retraites, ni hausse d'impôts... comment Marine Le Pen veut rembourser la dette