La Russie va doter sa flotte d’un missile hypersonique Zircon

This handout video grab released by the Russian Defence Ministry on October 4, 2021 shows the launch of a new Zircon hypersonic cruise missile from Severodvinsk nuclear submarine in Barents sea. - Russia said on October 1, 2021 it had launched a new hypersonic cruise missile from a submarine, the latest test of emerging weapons President Vladimir Putin has dubbed
HANDOUT / AFP This handout video grab released by the Russian Defence Ministry on October 4, 2021 shows the launch of a new Zircon hypersonic cruise missile from Severodvinsk nuclear submarine in Barents sea. - Russia said on October 1, 2021 it had launched a new hypersonic cruise missile from a submarine, the latest test of emerging weapons President Vladimir Putin has dubbed "invincible". Moscow has in recent years touted the development of weapons that it hopes will give it the edge in any arms race with the United States at a time of growing tensions with the West. Hypersonics can travel more than five times the speed of sound and manoeuvre in mid-flight, making them much harder to track and intercept than traditional projectiles. The military said on Monday it had fired a Zircon missile from the Severodvinsk nuclear submarine and hit a test target in the Barents Sea in Russia's Arctic. (Photo by Handout / Russian Defence Ministry / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / RUSSIAN DEFENCE MINISTRY " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

HANDOUT / AFP

Une vidéo du ministère de la défense russe montre le lancement d’un missile Zircon, en 2021.

RUSSIE - En pleine guerre en Ukraine, la Russie muscle son arsenal. La Flotte russe se dotera « dans les prochains mois » d’un nouveau missile de croisière hypersonique Zircon, a annoncé ce dimanche 31 juillet le président Vladimir Poutine. D’après le chef du Kremlin, ce type d’armes est « invincible ».

La Flotte russe « est capable d’infliger une riposte foudroyante à tous ceux qui décideront de porter atteinte à notre souveraineté et liberté », a assuré Vladimir Poutine, lors d’une parade navale à Saint-Pétersbourg (nord-ouest), qui a réuni plus de 40 navires et sous-marins et environ 3 500 militaires.

Il a souligné que ses équipements militaires « font l’objet d’un perfectionnement permanent », citant notamment les « missiles hypersoniques ultramodernes Zircon qui ne connaissent aucun obstacle ». « Leur livraison aux forces armées russes va commencer dans les prochains mois », a précisé le président de 69 ans.

Portée maximale de 1 000 kilomètres

D’une portée maximale d’environ 1 000 kilomètres et se déplaçant à une vitesse proche de 10,000 km/h, les missiles de croisière Zircon, dont le nom fait référence au métal très résistant Zirconium, appartiennent à une famille de nouvelles armes développées par la Russie. Leurs essais sont effectués depuis octobre 2020. D’autres essais ont eu lieu depuis, notamment à partir de la frégate Amiral Gorchkov et depuis un sous-marin immergé.

Selon Vladimir Poutine, c’est justement cette frégate Amiral Gorchkov qui sera le premier bâtiment russe à être équipé de ces missiles. Elle avait déjà servi lors d’un tir d’essai de Zircon en mai dernier, en mer de Barents, vers une cible dans les eaux de la mer Blanche, dans l’Arctique. La zone de déploiement de ce navire sera choisie en fonction des « intérêts de sécurité de la Russie ».

Le Zircon n’est pas le seul missile utilisé par Moscou. Après avoir lancé l’offensive en Ukraine le 24 février, la Russie a annoncé en mars y avoir utilisé des missiles hypersoniques « Kinjal », un recours en combat qui a semblé être une première (sauf pour des essais). Ils ont permis selon le Kremlin la destruction d’un entrepôt souterrain d’armements dans l’ouest de l’Ukraine, dans la région de Mykolaïv.

Le Zircon échappe aux systèmes de défense adverses

Ce type de missiles, très manœuvrable, est censé défier les systèmes de défense antiaérienne. Ils ont atteint, lors des essais, toutes leurs cibles à une distance pouvant atteindre 1 000 à 2,000 km. Ils équipent les avions de guerre MiG-31.

Les missiles balistiques hypersoniques « Kinjal » (« poignard », en russe) et ceux de croisière « Zircon » appartiennent à une famille de nouvelles armes développées par la Russie et que son président, Vladimir Poutine, qualifie d’« invincibles », car censées pouvoir échapper aux systèmes de défense adverses.

Parmi les autres missiles hypersoniques dont disposent la Russie se trouve aussi Avangard (« avant-garde » en russe) capables de changer de cap et d’altitude à très haute vitesse. Testés avec succès en décembre 2018, leur vitesse a alors atteint Mach 27 -soit 27 fois la vitesse du son- et touché une cible située à environ 6,000 km, selon le ministère russe de la Défense. Ils ont été mis en service en décembre 2019.

Moscou se targue aussi d’avoir un missile balistique lourd baptisé Sarmat. D’un poids dépassant 200 tonnes, il est plus performant que son prédécesseur -le missile Voïevoda d’une portée de 11,000 km- et « n’a pratiquement pas de limites en matière de portée », selon Vladimir Poutine, qui l’a jugé à même de « viser des cibles en traversant le pôle Nord comme le pôle Sud ».

À voir également aussi sur le Huffpost : La Nasa va envoyer 2 hélicoptères de plus sur Mars

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles