La Russie teste avec succès son missile hypersonique Zircon

·1 min de lecture

ARMES - Le missile Zircon, d'une portée maximale d’environ 1.000 kilomètres, doit équiper les navires de surface et les sous-marins de la flotte russe

Faisant partie de la panoplie d’armes développées par Moscou qui assure qu’elles sont sans équivalents dans le monde, la Russie a annoncé, ce lundi, avoir testé avec succès son nouveau missile de croisière hypersonique Zircon.

« La frégate "Amiral Gorchkov" a tiré depuis la mer Blanche un missile hypersonique Zircon sur une cible terrestre située sur la côte de la mer de Barents », a annoncé le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Selon ce communiqué, le missile qui volait à Mach 7 a « atteint avec succès la cible située à 350 kilomètres ».

Des armes « invincibles »

Le premier lancement officiel d’un missile Zircon remonte à octobre 2020, le président russe Vladimir Poutine saluant alors un « grand évènement » pour « tout le pays ». Au moins deux autres tests ont eu lieu depuis, à chaque fois depuis l’Amiral Gorchkov. Sur fond de tensions avec les pays occidentaux, la Russie a multiplié ces dernières années les annonces de nouvelles armes présentées comme « invincibles » par Vladimir Poutine.

Le Zircon figure parmi celles-ci. D’une portée maximale d’environ 1.000 kilomètres, il doit équiper les navires de surface et les sous-marins de la flotte russe. Plusieurs autres armes comme le missile hypersonique Kinjal à destination(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Espace : L’US Air Force veut pouvoir envoyer des fusées réutilisables depuis n’importe où sur Terre en moins d’une heure
Vol MH17 : Les suspects ont acheminé une batterie antiaérienne depuis la frontière russe
Etats-Unis : Le Pentagone annonce l’échec d’un test de missile intercontinental

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles