La Russie a-t-elle proposé à un Youtubeur français de dénigrer le vaccin Pfizer ?

·1 min de lecture

Fondateur de la chaîne YouTube à succès Dirty Biology, Léo Grasset affirme avoir été approché par une agence de communication qui voulait lui faire propager de la désinformation sur le vaccin Pfizer. Dans la foulée, l'entreprise en question, officiellement basée à Londres, a effacé ses traces, qui la relient à la Russie.

" J’étais vraiment atterré par cette tentative de payer des gens pour qu’ils propagent de fausses informations sur les vaccins en pleine période de crise sanitaire. " Léo Grasset, fondateur de la chaîne à succès de vulgarisation scientifique Dirty Biology, ne décolère pas après la mésaventure qui lui est arrivée il y a quelques jours.Le 19 mai, il reçoit sur sa boîte mail une demande de partenariat qui sort largement de l’ordinaire. Une entreprise, officiellement basée à Londres et nommée Fazze, le contacte pour lui proposer une opération communication bien particulière pour un " client qui souhaite rester anonyme ".Pfizer plus " toxique " qu'AstraZeneca" Le but était de me faire dire que le vaccin Pfizer était plus "toxique" que l’AstraZeneca ", explique le jeune homme. Surtout, il ne " fallait pas dire que c’était un partenariat " et faire " comme si j’étais arrivé à cette conclusion par moi-même ".Le script était déjà prêt. S’il avait accepté l’offre, Léo Grasset aurait dû expliquer à son million d’abonnés que la mortalité avec le vaccin Pfizer était trois fois supérieure à celle de l’AstraZeneca, en profiter pour dire que les " médias...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Conflit israelo-palestinien : au moins 20 morts, dont neuf enfants

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles