Russie : en Sibérie, un gigantesque gisement de diamant

C’est la région la plus froide au monde, mais elle renferme un trésor. La Sibérie abrite un inépuisable gisement de diamant. 24 heures sur 24, des centaines d’ouvriers explorent ces cratères à la recherche de pierres brutes. Attirés par des salaires élevés pour la Russie, jusqu’à 2 000 euros par mois, 800 travailleurs alternent 15 jours de repos et 15 jours de travail loin de chez eux. Des artificiers préparent les explosifs, un travail de précision dans le vent et par -25°C. "On est obligés de faire des pauses de 15 à 20 minutes toutes les heures pour se réchauffer", témoigne un travailleur. La roche kimberlite renferme le graal Au milieu de la taïga, ces mines exploitées depuis une vingtaine d’années font partie des plus productives au monde : 1800 kilos de diamants bruts chaque année. La roche kimberlite découverte dans les tréfonds de la terre est ensuite concassée et triée. Les diamants sont alors purifiés selon une recette secrète. Le tri est laborieux, ce sont les yeux qui fatiguent en premier. C’est ensuite à Moscou que finissent les plus belles pierres.