Russie: un scientifique de 77 ans condamné pour trahison à 14 ans de prison

Anatoli Maslov a été condamné ce mardi 21 mai pour « trahison » à 14 ans de prison pour avoir transmis, selon les médias russes, des « données secrètes à une puissance étrangère ». Des accusations que le chercheur a toujours rejetées selon son avocate.

De notre correspondante à Moscou,

Cheveux blancs et visage creusé, les photos du détenu Maslov sont rares et pour cause, son procès pour trahison était secret, tout comme son dossier.

Il faut se pencher sur les médias d'État comme l'agence Tass pour savoir ce qui lui est officiellement reproché, soit avoir transmis des informations sur le programme d'armement hypersonique de la Russie, ces armes prétendument « invincibles », dont aime tant à parler Vladimir Poutine quand il menace l'Occident.

D'autres médias russes, par exemple le journal Kommersant, affirment que ces informations stratégiques ont été « remises » aux services de renseignement allemand.

Dans la communauté scientifique, notamment dans les revues spécialisées, on évoque souvent comme vrai motif de condamnation le fait que ce chercheur ait participé à un programme financé par l'Union européenne.

En tout cas, ils sont nombreux les scientifiques depuis le début de la guerre à devoir signaler aux autorités chacune de leurs sorties du territoire. D'autres ont carrément dû remettre leur passeport.

Plusieurs autres scientifiques ont été incarcérés en Russie, alors qu'une répression tous azimuts s'abat sur le pays, en particulier depuis l'assaut russe contre l'Ukraine.


Lire la suite sur RFI