La Russie et le Rwanda envoient des troupes en République centrafricaine

par Antoine Rolland
·1 min de lecture
LA RUSSIE ET LE RWANDA ENVOIENT DES TROUPES EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

par Antoine Rolland

BANGUI (Reuters) - Le Rwanda et la Russie ont envoyé des troupes et du matériel en République centrafricaine afin de contrer la montée de la violence à l'approche du premier tour des élections présidentielles et législatives de ce dimanche, ont déclaré des responsables gouvernementaux.

Les autorités accusent l'ancien président François Bozizé, dont la Cour constitutionnelle a invalidé le 3 décembre la candidature à l'élection présidentielle, de préparer un coup d'État avec le soutien de plusieurs groupes armés. Un porte-parole de son parti Kwa na Kwa a réfuté les accusations.

Le président Faustin-Archange Touadera, qui brigue un second mandat, est arrivé au pouvoir en 2016 après que Bozizé ait été renversé au printemps 2013 par une coalition rebelle. Bien que Faustin-Archange Touadera se soit efforcé de rétablir la stabilité dans son pays, de nombreuses zones échappent encore au contrôle du gouvernement.

Le gouvernement centrafricain a déclaré dimanche que le Rwanda et la Russie "ont pris des mesures pour fournir un soutien efficace, qui est arrivé sur le territoire centrafricain aujourd'hui".

Le ministère de la défense rwandais a confirmé dans une déclaration que le Rwanda avait envoyé des troupes.

La Russie, qui a déjà envoyé des armes et du personnels militaires en RCA dans le but d'accroître son influence en Afrique, n'a pas fait de commentaire sur les informations diffusées par les médias selon lesquelles elle aurait envoyé des troupes et une aide militaire.

Mais une source à Bangui a déclaré que des avions russes transportant du personnel et du matériel militaire étaient arrivés ces derniers jours.

Les États-Unis, la France et la Russie ont également accusé Bozizé de chercher à perturber les élections.

(Antoine Rolland, version française Laura Marchioro, édité par Jean-Michel Bélot)