Russie: le remplacement de Choïgou à la Défense «est une surprise», Poutine change «de cheval au milieu du gué»

Dans une annonce surprise dimanche 12 mai au soir, le président russe Vladimir Poutine a limogé son emblématique ministre de la Défense Sergueï Choïgou, en poste depuis 2012. Limogé, mais aussi promu, puisqu’il devient secrétaire du Conseil de sécurité. C’est Andréï Belooussov, un économiste de formation, qui le remplace à la tête du ministère de la Défense. Avec Arnaud Dubien, Directeur de l’Observatoire franco-russe et chercheur associé à l'Iris, RFI analyse ce remaniement inattendu.

Ce remaniement intervient deux ans et demi après le déclenchement de la guerre par la Russie contre l’Ukraine, quelques jours après une offensive russe dans la région de Kharkiv, la deuxième ville d’Ukraine, située au nord-est du pays.

RFI : Comment analysez-vous le limogeage de Sergueï Choïgou par Vladimir Poutine ?

Alors pourquoi changer Sergueï Choïgou aujourd'hui ? Il s'agit sans doute de rationaliser la dépense publique ou plutôt de viser une plus grande efficacité. Cela alors que les budgets de la défense sont en hausse et qu'il y a une très forte demande vis-à-vis de la production industrielle militaire. Choïgou était, par ailleurs, affaibli par la démission pour corruption de son adjoint Timour Ivanov, il y a quelques semaines.

Un remaniement dans la continuité ?


Lire la suite sur RFI

Lire aussi:
Russie: Vladimir Poutine limoge le ministre de la Défense Sergueï Choïgou