Russie: un "recruteur" de l'EI arrêté près de Saint-Pétersbourg

L'homme a été interpellé jeudi à Kinguisepp, dans la région de Saint-Pétersbourg. Les forces spéciales russes ont retrouvé chez lui un pistolet, de la drogue et de la "littérature au contenu islamiste", selon la presse russe

Saint-Pétersbourg (AFP) - Un ressortissant tadjik accusé d'être un agent recruteur pour l'organisation État islamique (EI) a été arrêté près de Saint-Pétersbourg (nord-ouest de la Russie), a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

"Farkhod Nazarov, soupçonné d'assistance au terrorisme, a été arrêté et sera détenu jusqu'au 12 décembre", a indiqué dans un communiqué le tribunal Oktiabrski de la deuxième ville de Russie, où un attentat dans le métro a fait 16 morts en avril dernier.

Cet homme, présenté comme un Tadjik de 33 ans "recrutait avec l'aide des messageries Telegram et WhatsApp des ressortissants des pays d'Asie centrale pour faire le jihad en Syrie, en Irak et en Afghanistan et organiser des actes terroristes sur le territoire russe", a précisé la presse locale, citant des sources parmi les forces de l'ordre.

Il a été interpellé jeudi à Kinguisepp, dans la région de Saint-Pétersbourg. Les forces spéciales russes ont retrouvé chez lui un pistolet, de la drogue et de la "littérature au contenu islamiste", selon la presse russe.

Depuis le début de son intervention militaire en Syrie le 30 septembre 2015, la Russie, alliée du régime de Damas, a été menacée de représailles par l'EI et par la branche syrienne d'Al-Qaïda, l'ancien Front Al-Nosra.

L'EI a revendiqué plusieurs attaques au couteau en Russie. Le 19 août, un jeune homme a poignardé sept personnes en pleine rue à Sourgout, en Sibérie occidentale, et le 28 août, deux hommes ont attaqué au couteau des policiers au Daguestan, république instable du Caucase russe, en tuant un et en blessant un autre avant d'être abattus.

Début octobre, l'EI a revendiqué une autre attaque au couteau dans laquelle deux policiers ont été tués au Daguestan.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages