La Russie réagit à des déclarations d'Anne Hidalgo et menace la France d'un boycott de ses produits

Les déclarations d’Anne Hidalgo ne passent pas en Russie. Depuis le début de la guerre contre la Russie, la maire de Paris a effectué sa quatrième visite en Ukraine, ces derniers jours. Un déplacement durant lequel elle a déclaré que les athlètes russes et biélorusses n’étaient « pas les bienvenus » aux Jeux olympiques, qui auront lieu du 26 juillet au 11 août, indique Le Parisien samedi 30 mars. « Je veux dire aux athlètes russes et aux (athlètes) biélorusses qu’ils ne sont pas les bienvenus à Paris et dire aux athlètes ukrainiens et à l’ensemble du peuple ukrainien que nous les soutenons de façon très active, très forte », a-t-elle fait savoir dans une vidéo diffusée sur YouTube par la chaîne ukrainienne United News.

À lire aussi JO Paris 2024 : les athlètes russes ne sont « pas les bienvenus », prévient Anne Hidalgo

Au lendemain de la publication des déclarations d’Anne Hidalgo, la Russie a répondu par l’intermédiaire de la porte-parole du ministre russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, rapporte Le Monde. Sur Telegram, elle menace la France d’un boycott des produits français en Russie : « Jusqu’à présent, les produits français ne sont pas étiquetés avec des autocollants “Nous ne sommes pas les bienvenus à Moscou”, mais je sais que nos soutiens ne pourront pas être arrêtés s’ils prennent une telle décision », a-t-elle déclaré.

Une référence à la colère des agriculteurs

Dans sa réponse à Anne Hidalgo, Maria Zakharova estime que la Russie dispose « d’u...


Lire la suite sur LeJDD