La Russie promet de "brûler" les chars occidentaux livrés à l'Ukraine

Un char AMX-10 RC, modèle promis à l'Ukraine par la France, ici à Villepinte, en France. - Emmanuel DUNAND / AFP
Un char AMX-10 RC, modèle promis à l'Ukraine par la France, ici à Villepinte, en France. - Emmanuel DUNAND / AFP

Une réaction russe aux promesses occidentales. Le Kremlin a juré lundi de "brûler" les chars que les Occidentaux, notamment Londres et Varsovie, comptent livrer à l'Ukraine.

"Ces chars brûlent et brûleront", a dit Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe, dans son briefing téléphonique quotidien à la presse.

Plusieurs armes promises

Les Occidentaux ont longtemps rechigné à livrer à Kiev un armement plus lourd, craignant d'être entraînées dans la guerre. Mais début janvier, France, Allemagne et Etats-Unis ont finalement promis l'envoi de blindés d'infanterie ou de chars de reconnaissance - 40 Marder allemands, 50 Bradley américains et des AMX-10 RC français.

Le Royaume-Uni a annoncé samedi qu'il allait livrer 14 chars Challenger 2 en Ukraine "dans les prochaines semaines" - le premier pays à fournir des chars lourds de facture occidentale à Kiev. La Pologne s'était dite prête mercredi à livrer 14 chars lourds allemands Leopard 2, ce qui requiert l'aval de Berlin

Kiev avait déjà reçu de ses alliés des chars lourds de conception soviétique - près de 300 -, mais encore aucun de fabrication occidentale.

>>> Plus d'informations à venir sur BFMTV.com.

Article original publié sur BFMTV.com