La Russie "prête à assurer la sécurité des navires qui quittent les ports ukrainiens"

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov est en visite à Ankara où il a rencontré son homologue turc Mevlüt Çavuşoğlu.

Au centre des discussions : les exportations des céréales d'Ukraine, actuellement bloquées par la guerre.

La Russie se dit favorable à l'instauration de corridors sécurisés, avec la coopération de la Turquie, afin de permettre le transit des navires en mer Noire :

"Nous sommes prêts à assurer la sécurité des navires qui quittent les ports ukrainiens et se rendent dans les détroits. Nous sommes prêts à le faire en coopération avec nos collègues turcs."

Le ministre turc a également estimé que la levée des sanctions visant les exportations agricoles russes était "légitime" :

"S'il faut ouvrir le marché international aux céréales, au tournesol ou à l'huile de tournesol ukrainiens, nous pensons que lever les obstacles aux exportations russes est également légitime", a déclaré Mevlüt Çavuşoğlu.

Avant la guerre, Kiev exportait chaque mois 12% du blé mondial, 15% du maïs et 50% de l'huile de tournesol.

Aujourd'hui, une vingtaine de tonnes sont bloquées ce qui a entraîné une flambée des prix et fait peser un risque de famine pour des populations en Afrique et au Moyen-orient.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles