Russie : Poutine candidat à un quatrième mandat en 2018

Avril, Pierre
/ SERGEI KARPUKHIN/REUTERS

VIDÉO - Le président russe, aux commandes du pays depuis plus de 17 ans, a mis fin à un faux suspense mercredi, au cours d'une journée particulièrement scénarisée.

Correspondant à Moscou

Vladimir Poutine a déjoué tous les calendriers des kremlinologues en annonçant, mercredi soir, sa candidature à l'élection présidentielle de mars 2018, convoitant ainsi un quatrième mandat à la tête du pays qu'il dirige de facto depuis l'an 2000. Le président russe se trouvait à Nijni Novgorod pour fêter les 85 ans d'une usine automobile. Devant les ouvriers du constructeur GAZ, placés en rang d'oignon dans une parfaite mise en scène néosoviétique, Vladimir Poutine a répondu à la question de l'ouvrier Artem Baranov qui a interpellé ainsi son hôte illustre: «Vladimir Vladimirovitch, faites-nous part de votre décision pour la présidentielle. Car ici dans cette salle tout le monde vous soutient!» «Il n'y a pas de meilleur endroit et de meilleur prétexte pour l'annoncer. Merci pour votre aide, je vais présenter ma candidature au poste de président de la Fédération russe», a répliqué le candidat. «Ro-ssi-ya! Ro-ssi-ya», se sont mis à scander les ouvriers.

Le matin, le chef du Kremlin s'était déjà rendu à un forum des Volontaires, à Moscou, dont la scénographie obéissait aux mêmes canons qu'à Nijni Novgorod. À une différence toutefois: il s'agissait ici d'un public de jeunes, que les stratèges de l'administration présidentielle cherchent depuis des mois à séduire afin de rajeunir l'image du candidat et contrer l'influence de l'opposition libérale sur la nouvelle génération. «Les volontaires veulent savoir si vous allez participer», a bruyamment lancé à Poutine une vedette TV du journalisme sportif. «Si je prends cette décision, aurai-je votre soutien et celui de ceux qui vous sont proches d'esprit?», a alors fait mine de s'interroger le président. Clameur de la foule rassemblée: «Oui». «Je comprends que cette (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Le cadeau de Poutine aux jeunes parents 
Poutine s'érige en faiseur de paix en Syrie 
Moscou renforce son contrôle sur les médias étrangers 
Cent ans après, les oripeaux du communisme en Russie 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages