La Russie ouvre une procédure pénale contre une proche de l'opposant Navalny

·1 min de lecture
LA RUSSIE OUVRE UNE PROCÉDURE PÉNALE CONTRE UNE PROCHE DE L'OPPOSANT NAVALNY

MOSCOU (Reuters) - La Russie a ouvert vendredi une procédure pénale contre Lioubov Sobol, une proche de Alexeï Navalny, qui s'est rendue au domicile d'un agent présumé des services spéciaux russes, accusé par l'opposant d'avoir participé à un complot visant à l'empoisonner.

Selon les partisans de Navalny, Lioubov Sobol a sonné lundi soir à la porte de ce membre présumé des services de sécurité (FSB).

Accusée de violation de domicile par la police russe, qui a soumis vendredi Lioubov Sobol à un interrogatoire, elle est passible d'une peine de deux ans de prison.

Les autorités russes ont constamment démenti avoir cherché à tuer Alexeï Navalny, l'un des principaux opposants au président Vladimir Poutine, victime d'un malaise en août à bord d'un avion le ramenant de Sibérie vers Moscou.

Deux jours après ce malaise, Alexeï Navalny a été transféré en Allemagne, où il se trouve toujours après avoir été soigné pendant environ un mois à l'hôpital de la Charité à Berlin.

L'Allemagne, suivie en cela par ses principaux partenaires occidentaux, a déclaré qu'il avait été victime d'une tentative d'assassinat à l'aide du Novitchok, agent toxique créé à l'époque soviétique.

(Bureau de Moscou, rédigé par Tom Balford, version française Jean-Michel Bélot)