Russie : les Occidentaux demandent la libération d'Alexeï Navalny, condamné à de la prison ferme

Des dizaines d’arrestations ont eu lieu, mardi 2 février, dans le centre de Moscou. Des policiers anti-émeutes étaient déployés en masse en soirée pour éviter tout rassemblement et pour éviter que les manifestants n’accèdent à la place du Manège, juste à côté du Kremlin, là où ils s’étaient donné rendez-vous à l’annonce de la condamnation d’Alexeï Navalny à de la prison ferme. Cette condamnation était attendue. Elle n’en reste pas moins extrêmement sévère. C’est la première fois qu’Alexeï Navalny est envoyé en prison pour aussi longtemps. Navalny va faire appel Certains pays occidentaux ont critiqué cette condamnation. Emmanuel Macron a même envoyé un message en russe sur les réseaux sociaux, demandant la libération immédiate de l’opposant de Vladimir Poutine. Depuis le début de cette affaire, la Russie reste sourde aux critiques internationales et répond toujours aux pays occidentaux qu’ils feraient mieux de s’occuper de leurs propres problèmes. Les avocats d’Alexeï Navalny ont annoncé qu’ils allaient faire appel.