Russie: le nouveau Premier ministre adoubé par la Douma

Le nouveau Premier ministre russe Mikhaïl Michoustine a reçu un soutien quasiment unanime de la Douma, moins de 24 heures après l’annonce surprise de la démission du gouvernement précédent et de l’homme qui le dirigeait depuis 2012, Dmitri Medvedev.

De notre correspondant à Moscou,

Encore inconnu du grand public 24 heures plus tôt, Mikhaïl Michoustine s’exprime avec aplomb, sans hésiter devant les députés russes. Dans son discours d’une dizaine de minutes, l'ancien patron du fisc répète les priorités annoncées la veille par Vladimir Poutine : doper l’économie et le pouvoir d’achat.

« Le président a dit que les gens devaient sentir dès maintenant de véritables changements. Grâce à notre excédent budgétaire, nous avons les moyens de réaliser les buts fixés par le président. Notre priorité sera les enfants, la famille et la qualité de vie », déclare Mikhaïl Michoustine.

Critiques de l'opposition

Au sein du Parlement, pas un seul député ne votera contre la candidature du Premier ministre désigné par Vladimir Poutine. Pour entendre des voix critiques, il faut sortir de la Douma et se tourner vers ces opposants privés d’élections.

À l’instar de Lioubov Sobol, une proche d’Alexeï Navalny : « Pour moi, cet homme-là ne s’occupera pas de politique, mais sera un exécutant dans le système de Poutine. Bien entendu, c’est Poutine qui est le seul à prendre les décisions clés dans notre pays. Ce sera encore le cas en 2020, et Poutine veut maintenir cet ordre de choses pour longtemps. »

Accusations d'enrichissement personnel

La fondation anti-corruption d’Alexeï Navalny a déjà pris pour cible le nouveau Premier ministre. En lui demandant des explications sur la fortune personnelle de son épouse. Une fortune qui ne serait justifiée, selon l’opposant, par aucune activité officielle.

Le site internet Proekt désigne par ailleurs Mikhail Michoustine comme étant le propriétaire d’une demeure d’élite non déclarée dans une banlieue très cossue de Moscou, estimée à 9 millions d’euros. Une villa enregistrée officiellement comme appartenant à la Fédération de Russie.