Russie: de nombreuses arrestations lors de manifestations contre la mobilisation

En Russie, des manifestations ont eu lieu ce mercredi 21 septembre à travers le pays, après que Vladimir Poutine a annoncé la mobilisation de 300 000 réservistes pour soutenir son effort de guerre en Ukraine. Alors qu'au moins 1 300 personnes ont été arrêtées dans au moins 38 villes différentes, d'autres personnes se sont ruées sur des billets d'avion pour quitter la Russie dans les jours à venir.

Au moins 1 300 personnes ont été arrêtées dans au moins 38 villes différentes, selon le groupe indépendant d'observateurs OVD-Info. Elles manifestaient suite à l’annonce, ce mercredi matin par Vladimir Poutine, de la mobilisation de 300 000 réservistes pour l’offensive en Ukraine.

Que ce soit dans les rues de Moscou, de Saint-Pétersbourg, ou encore Perm et Ekaterinbourg, on a entendu résonner des slogans hostiles à la mobilisation partielle décrétée mercredi par le président russe, tels que « Poutine va-t-en » ou « Poutine dans les tranchées », ou encore « Non à la guerre » et « pas de mobilisation », scandaient les manifestants.

Des opposants et des militants anti-guerre ont relayé l'appel à manifester du mouvement russe Vesna, diffusé rapidement après l'annonce du président russe. C'est le premier recrutement militaire de la Russie depuis la Seconde Guerre mondiale.


Lire la suite sur RFI